Ma blouse Vertige de Atelier Scammit

Alors voilà… depuis ma belle histoire avec Idylle, leur rencontre au salon CSF, il me tardait de coudre leurs dernières nouveautés. Mon dévolu s’est posé sur Vertige et Virevolte.

Vertige dans le tencel lurex France Duval en version robe et Virevolte dans un coton nuageux aussi chiné chez France DuvalMais ayant aussi un crêpe jersey noir qui se fanait dans mon placard, je me suis dit que ce serait bien de faire une version 1 (une toile, oh my god !!!) de Vertige afin d’être au taquet pour le coudre dans mon superbe tencel ! Et puis, j’ai aussi un superbe plumetis qui trouvera sa place dans l’empiècement dos et froufrous. Happy happy je suis ! Cette simili toile va pouvoir être sacrément portable !!!Voilà le début de l’histoire !

Découpe :

A la base, j’ai choisi la version sans boutons et robe !!!! (vous verrez pourquoi elle a fini avec boutons et version basques)

– Version sans boutons. Couper une pièce au pli…mais attention !!!! J’ai coupé mon tissu au pli sans enlever les pattes boutonnières… ERREUR ! Si vous faites la version sans boutons, pensez à faire le pli au trait correspondant au début de la boutonnière, sinon il vous arrivera la même que moi (suspens, suspens !!!)– Version robe. Sur le pas à pas, est indiqué de raccourcir le haut de 25cm pour ensuite ajouter les 2 pièces devant et dos qui feront la jupe. Mais je ne voulais pas d’une robe taille haute et en raccourcissant d’autant, j’allais tout droit vers le style sac à patates, d’autant que mon tissu est épais et que j’ai un petit buste… J’ai donc retiré que 12 cm, ce qui ferait commencer la jupe juste en dessous du nombril. J’ai aussi coupé mes rectangles comme indiqué sur le pas à pas (largeur pièce +40%)Technique :

– J’ai réalisé mon ourlet froufrou avec ma super surjeteuse. Ca y est, je commence à bien connaître les réglages, le roulotté est superbe, oui oui !!! Pour l’empiècement dos, j’ai découvert la technique du fourreau. Et à vrai dire, le tuto vidéo m’a bien aidé. Cette technique permet de cacher les coutures de l’empiècement dos et des froufrous en la  « doublant » sur l’envers. On peut s’en passer. Dans ce cas, ne pas couper 2 fois cet empiècement. Ayant voulu expérimenté cette technique je l’ai fait. Cela permet d’avoir un envers aussi propre que l’endroit. Par contre, au vu du joli jeu de transparence de mon plumetis, je pense que sans, il y aurait eu davantage de légèreté et mon joli tissu aurait été mieux mis en avant.– Pour l’encolure, Johanna préconise un biais simplifié. Etant donné que ça prend pas mal de tissu, j’ai préféré l’option « biais tout fait en stock ». Et puis impatiente que je suis, ça va plus vite… on ne se refait pas… Pas de noir en stock mais un cuivré bling bling qui brille, pourquoi pas !

– Boutonnage : je ne voulais PAS faire de version boutonnage à la base car ma machine Lidl est bien pratique mais mes boutonnières ne sont pas folichonnes. J’ai réussi qu’une fois à bien les réussir sur ma chemisette Marie Claire Idées mais le coton bien rigide s’y prêtait. Là après quelques tests, je n’étais pas convaincue. Mais il s’avère que j’ai dû faire une patte de boutonnage donc des boutonsPourquoi ? Et bien, comme j’ai commencé à vous dire, me suis trompée dans ma découpe devant. Et je me suis aperçue de ma bourde après la pause de l’empiècement, des froufrous et du biais sur le col. Je fais un test sur moi…et le devant était beaucoup plus large que le dos. Et puis, le col ne se mettait pas du TOUT bien, même après repassage du biais. Mà c’est normal ma pauv’ dame ! L’aurait fallu penser à ne pas laisser les pattes de boutonnages à la découpe. Et une fois que le biais était posé et tout et tout, il était plus simple pour moi de découper au milieu le devant, et de laisser en mode boutons plutôt que de tout découdre, le biais, les côtés… Donc voilà pourquoi les boutons sont apparus ! Mais mes tests n’étant pas concluants, j’ai fait ma patte de boutonnage factice… pas de boutonnière, mes boutons sont cousus et ne s’ouvrent pas ! Le col étant assez large pour faire rentrer ma tête sans ouvrir les boutons, tout est bien qui finit bien !!!– Robe : après avoir tout bien fait le haut, les manches, la fausse patte de boutonnage toussa toussa, me voilà ready pour le bas ! Ce bas, ce sont 2 rectangles que l’on fronce pour ensuite les adapter au haut. J’ai fait mes fronces avec la machine et comme d’hab, j’ai du mal à bien les répartir partout… je me suis tâtée pour les refaire avec ma surjeteuse. Mais, à cette étape il était 23h30 et ma foutue persévérance, voulait que je finisse ma robe avant de me coucher. J’ai donc cousue les bas et répartie comme je pouvais les fronces.Et puis vient l’étape de l’essayage… je me regarde dans la glace et j’ai l’image d’une veuve corse dans cette robe noire épaisse, large, morose…  Oulala… je repasse bien à plat mes fronces pour voir si la forme difforme s’arrange. Ça va un peu mieux mais toujours pas ouf… Je teste en raccourcissant bien la jupe pour casser le côté fille modèle mais toujours pas ça… La taille froncée, ce tissu épais, non !!!! Et là, me viens l’idée de transformer le bas de ma robe en basques !!!! Je test et il s’avère que la robe non mais la blouse avec basques ouiiiiii ! J’ai choisi de ne pas les faire trop large pour redonner de la légèreté et c’est plutôt le bon compromis !Infos :

Taille 36 parfaite car mon crêpe jersey est épais et a beaucoup d’élasticité. Par contre avec un coton rigide, j’hésite entre le 36 et le 38…

Patron pochette : 15€

Tissus : 9€ le mètre pour le crêpe et 15€ le mètre pour le plumetis, acheté chez Mondial Tissus l’été dernier en soldes soit environ 16.5€ selon la quantité de chaque tissu.

Boutons de toute beauté achetés dans ma petite mercerie d’Enghien, les 5 pour 8€

Total : 39.50€, patron inclusEn conclusion : je n’utiliserai pas mon superbe tencel lurex pour faire la version robe. Et heureusement que j’ai fait cette « toile » qui me permet de ne pas gâcher mon beau tissu. Car transformer une robe en jersey pas hyper quali en blouse, ouais. Mais faire ça sur un tissu de folie et ne pas l’optimiser, nannnn !

C’est pour ça que je me dis, pourquoi ne pas faire ma fameuse robe en tencel avec Virevolte ??? Je vais déjà voir ce qu’elle donne en version blouse et j’vous dirai ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *